PEN ER VRO

Association des Usagers des transports à GROIX

VOEUX DE LA CONSEILLERE GENERALE ET TRANSPORT MARITIME

Dans le flot d’informations que nous délivre Denise LE MARECHAL dans sa lettre de voeux, quatre paragraphes nous interessent de près et appellent de notre part quelques commentaires:

  • Les liaisons maritimes

Concernant les essais du BANGOR à GROIX, malgré l’impression positive laissée lors de sa présence sur la ligne GROIX-LORIENT nous avons toujours été reservés pour donner un avis global car nous n’avons pas été en mesure d’observer son comportement pendant les intempéries habituelles l’hiver.

A l’invitation du Maire, nous avons été consultés cet été sur les aménagements à prévoir sur le « sister-ship » qui sera affecté sur la ligne.

Nous avons insisté sur la capacité en voiture et du seuil acceptable pour notre ile.Il a été convenu que le car deck serait en partie désactivé lorsque le navire serait sur la ligne GROIX-LORIENT pour maintenir la meme capacité que le SAINT-TUDY.

L’autre point important était l’accès à l’ascenseur inévitable pour les personnes agées et les personnes à mobilité réduite qui ne pouvaient plus y acceder une fois le garage rempli de voiture.La solution a été de préserver un couloir de circulation latéral sans voiture éventuellement utilisable pour les rack de bagages.

La  demande de beaucoup d’usagers subissant des traitements sur le continent d’avoir un petit salon isolé a été entendue.Il y a plus de deux ans nous la formulions déjà lors de présentation du BANGOR.

Enfin la concertation naturelle n’étant pas dans les habitudes du Conseil Général les groisillons sont toutefois invités à s’exprimer sur un sujet « de la plus haute importance voir crucial » : le nom du prochain navire !!! Profitons-en !

  •  Aménagement de l’accueil de la gare maritime de GROIX

Ces travaux étaient plus que nécessaires pour un accès optimal pour tous aux guichets.Un point très positif.

  • Etude de Port-Tudy

Nous apprenons que le Conseil Général a financé une étude sur des aménagements portuaires.Les études sont toujours interessantes…néanmoins nous ne connaissons pas la finalité exacte de cette étude et du réamenagement qui en découlera.S’agit-il d’une optimisation des places de plaisance? D’aménagements pour faciliter les manoeuvres des courriers? des caboteurs ? Nous devrons encore attendre..

  • Cartes insulaires

Sujet épineux mais qui mérite toutefois d’être abordé sans détours et sans polémiques inutiles.

Il est évident que les critères d’attribution des cartes insulaires (votés par la commission permanente du Conseil Général fin 2001) prêtent à confusion.Nous n’avons eu de cesse de dire que le critère de présence de huit mois était invérifiable et induisait les situations difficiles que la conseillere générale évoque dans sa lettre.Nous pensons que le seul critère valable reste une résidence de six mois dans l’année avec domiciliation fiscale sur l’ile.Ce qui constitue un critère unique et indiscutable.Ceci n’empechant pas de réflechir au statut des ascendants/descendants d’insulaires comme dans le finistère.

Concernant l’attribution des cartes insulaires: C’est bien la SMN qui délivre les cartes, compétence malheureusement déléguée par le Conseil Général.Les radiations souhaitées par la MN sont transmises à la mairie, avant prise d’effet, afin d’éviter des retraits de cartes pour le moins expéditifs parfois vus aux guichets.En cas de désaccord entre la MN et la mairie, il revient au Conseil Général de trancher au final, ce qui ne parait pas anormal en tant que Collectivité Territoriale responsable des liaisons maritimes avec les iles (L.O.T.I consolidée par la loi démocratie et proximité)

 En conclusion, nous souhaitons qu’enfin le Conseil Général s’ouvre à la concertation sans que les associations ne se voient obligées de s’inviter à la table des discussions.Il reste également impératif que la notion de service public préside à toute les décisions et que le Conseil Général reprenne la main pour lui redonner tout son sens…En prend-t-on le chemin ?

Publicités

24 janvier 2007 Posted by | Uncategorized | Laisser un commentaire

CONSEIL GENERAL :Orientations budgetaires 2007 et transport maritime

Le document d’information sur les orientations budgetaires du conseil général pour 2007 recèle dans ses pages relatives au transport maritime de nombreuses informations quant à la dessertes des iles….En gardant toutefois un certain flou..

A l’usage, nous avons appris à être vigilant sur la terminologie employée par le conseil général, chaque mot gardant une interprétation subjective :

Que devons nous penser des reflexions sur les « contours du service public », »les relations avec les opérateurs privés » et la recherche de solutions « offrant d’avantage de souplesse que la maitrise d’ouvrage publique » ?

-> Recul de service public ?

Il semble que le département souhaite que « les habitants des iles continuent à bénéficier GLOBALEMENT d’une desserte de qualité ».

-> S’interesser à la globalité ne revient-il pas à ignorer les spécificités de chaque ile?

L’opacité et l’absence de concertation n’augurent pas d ‘améliorations significatives quant à la création d’un veritable service public pour les usagers

————————————————————————————————————–

ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2007

 

ORIENTATIONS BUDGÉTAIRES 2007

 

Liaisons maritimes

 

1 – OBJECTIFS POURSUIVIS PAR LE DÉPARTEMENT

La loi d’orientation des transports intérieurs (L.O.T.I.) confie aux départements le soin d’organiser les transports maritimes réguliers publics de personnes et de biens pour la desserte des îles n’appartenant pas à une commune continentale : ce qui est le cas de Belle-Ile-en-Mer, de l’île-aux-Moines, de l’île d’Arz et des îles de Groix, Houat et Hoëdic.

Compte tenu des enjeux, tant économiques que touristiques, le département du Morbihan a la volonté de maintenir des dessertes de qualité.

 

2 – BILAN DES ACTIONS ENGAGÉES

La principale contribution du département à la desserte de « ses » îles a, jusqu’à présent,consisté à maintenir une importante flotte de navires adaptée aux besoins.

Le Département a, en particulier, engagé un processus de rajeunissement de sa flotte,par la mise en service du Vindilis en 1998, de la vedette Locmaria 56 en 2000 et du Bangor en 2006. Cette action doit se poursuivre par le lancement de la construction du navire qui doit remplacer le Kreiz-er-Mor sur la ligne Lorient-Groix et par la mise en service prochaine du pétrolier qui ravitaillera Belle-Ile et l’île d’Yeu et dont les deux départements du Morbihan et de la Vendée seront co-propriétaires.

 

3 – ENGAGEMENTS FINANCIERS

Lire la suite

15 janvier 2007 Posted by | Uncategorized | Laisser un commentaire